• PREVENTION EN IMAGES
    Les risques électriques
    Date : 23/12/2008
    Duree : 4 minutes
  • PREVENTION EN IMAGES
  • PREVENTION EN IMAGES
    Des "ateliers équilibre" pour prévenir les chutes
    Date : 16/11/2010
    Duree : 2 minutes
  • ABONNEZ-VOUS

    La newsletter de la prévention des accidents de la vie courante

SUIVEZ L'ACTUALITÉ SUR LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES ET LA MISE EN SÉCURITÉ DE LEUR LOGEMENT

Esoppe : une expérience correzienne réussie !


27/04/2011
Si le suivi médical, le soutien des proches, la participation à des « ateliers équilibre » et l’assistance d’un intervenant à domicile sont essentiels pour permettre aux aînés de vivre chez eux plus longtemps, l’adaptation de leur logement s’avère aussi être une solution très efficace. L’installation d’un allumage automatique des lumières dans le couloir, la pose d’une rampe dans l’escalier, l’automatisation de l’ouverture et de la fermeture des volets… permettent de rendre le logement plus sûr et plus confortable.
C’est dans cette démarche que s’inscrit le projet Esoppe, conduit en Corrèze par la Fondation des Caisses d’Epargne pour la Solidarité et Corrèze Télé Assistance, qui propose depuis de nombreuses années des services d’aide aux personnes âgées.
Cette expérience a permis d’étudier les impacts d’un équipement domotique, associé à un système de téléassistance, sur le quotidien d’une centaine de personnes âgées, en moyenne, de 83 ans.
Ainsi, leur logement a-t-il été équipé, avec leur accord, d’éléments high-tech leur offrant une assistance automatisée : un détecteur de fumée, un détecteur de variation anormale de température du domicile, un détecteur de gaz, un système d’éclairage automatique (« chemin lumineux ») ainsi que des systèmes complémentaires d’alerte (tirettes de douche, pendentifs…) reliés à un centre de téléassistance.
L’évaluation effectuée en novembre 2010 (au terme de 18 mois d’expérimentation) par le CHU de Limoges montre que le risque de chute a été divisé par trois. Le rapport met également en valeur une amélioration significative du moral des bénéficiaires et de leur confiance en soi.
 
Les conclusions de ce projet annoncent un avenir prometteur pour les applications de petite domotique et les « gérontechnologies », mais elles rappellent aussi combien l’accompagnement humain et l’échange sont déterminants dans la mise en œuvre des dispositifs d’aide à la perte d’autonomie.