• PREVENTION EN IMAGES
    Sports en eaux vives : s'amuser en toute sécurité
    Date : 21/07/2011
    Duree : 2 minutes
  • PREVENTION EN IMAGES
    Soleil : protection rapprochée
    Date : 09/07/2010
    Duree : 4 minutes
  • ABONNEZ-VOUS

    La newsletter de la prévention des accidents de la vie courante

ACTUALITÉS

Tapis de caisse des magasins : attention aux doigts


20/02/2012
Dans les grands magasins, les chutes d’objets ou les glissades dans les rayons ne sont pas les seuls accidents dont peuvent être victimes les clients. La presse se fait régulièrement l’écho de blessures de la main liées au coincement de doigts dans des tapis roulants de caisse. Les enfants, en raison de la finesse de leurs doigts, sont particulièrement exposés aux risques de coupure ou d’écrasement des phalanges.
Le plus souvent, ces accidents résultent de défauts de conception ou de maintenance des meubles de caisse. Par exemple, lorsque l’espace entre la bande roulante et la bordure métallique est trop important, l’un des doigts de la personne qui dépose ses achats sur le tapis ou les reprend, peut être happé par le mécanisme. Selon les déclarations de plusieurs professionnels, 30 % du parc actuel des meubles d’encaissement (entre 120 et 150 000 produits) ne seraient pas conformes aux exigences de sécurité de la Directive européenne dite « Machines ».
 
Dans son avis adopté le 8 décembre 2011, la Commission de la Sécurité des Consommateurs (CSC) s’est intéressée aux aspects mécaniques de ces produits mais également aux risques sanitaires liés au contact avec les aliments qui y sont déposés.
 
La CSC demande aux pouvoirs publics de contrôler régulièrement les tapis de caisse non seulement pour vérifier que les dispositifs de protection de leurs parties mobiles ne peuvent pas blesser les consommateurs mais aussi pour s’assurer que les prescriptions d’hygiène alimentaire sont respectées.
La création d’une norme définissant les exigences de sécurité et d’hygiène de ces équipements s’impose. Il convient notamment de fixer la vitesse maximum de défilement du tapis et de déterminer l’espace le plus réduit possible entre la bande déroulante et le châssis du meuble. Ce dernier doit être conçu pour ne pas risquer de blesser les clients. De plus, les bandes roulantes ne doivent pas être microporeuses pour éviter la formation et la propagation de bactéries et donc être compatibles avec les dépôts d’aliments. Elles doivent faire l’objet d’un nettoyage à l’aide de produits adaptés, dont la liste reste à définir.
La CSC invite donc les fabricants à développer une offre de tapis plus hygiéniques et à concevoir des meubles mieux carénés. Les enseignes, quant à elles, sont appelées à assurer une maintenance systématique des meubles et des dispositifs de protection de leurs parties mobiles : vérification du centrage du tapis, de la fixation des carénages, tests d’arrêt d’urgence…
 
Quelques conseils pour éviter les accidents lors du passage en caisse :
  • évitez de poser les mains sur le tapis roulant ;
  • n’y déposez pas des denrées alimentaires non emballées ;
  • veillez à ce que les enfants ne mettent pas leurs mains sur la bande et ne jouent pas avec les produits ;
  • respectez les consignes de sécurité indiquées par les pictogrammes apposés sur les meubles de caisse.