• PREVENTION EN IMAGES
    Sports en eaux vives : s'amuser en toute sécurité
    Date : 21/07/2011
    Duree : 2 minutes
  • PREVENTION EN IMAGES
    Soleil : protection rapprochée
    Date : 09/07/2010
    Duree : 4 minutes
  • ABONNEZ-VOUS

    La newsletter de la prévention des accidents de la vie courante

ACTUALITÉS

Tables à repasser : sécurité insuffisante !


08/06/2012
Le repassage, une activité à risque ? Outre des brûlures au contact du fer, des coincements de doigts, des coups/contusions ou des coupures peuvent également survenir à la suite de la chute ou du basculement de la table. Ces accidents touchent non seulement les personnes en train de repasser mais également les jeunes enfants qui les entourent. En cause : l’instabilité des pieds, des problèmes de conception ou de dysfonctionnement du mécanisme de fixation du plateau ou encore le poids trop lourd de la centrale vapeur posée sur le plateau.
Alertée par des utilisateurs et des parents de jeunes victimes, la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) a rendu, le 12 avril 2012, un avis sur la sécurité des tables à repasser. La CSC a fait tester en laboratoire la résistance et la stabilité de 17 produits (de 7,90 € à 90 €). Il s’agissait de vérifier que ces tables respectaient les quelques obligations imposées par la réglementation en vigueur, jugées insuffisantes par la CSC. En effet, ces équipements domestiques utilisés quotidiennement ne sont encadrés par aucune norme nationale ou européenne. De plus, les textes législatifs et réglementaires dont ils relèvent ne sont pas assez précis.
Les tests de résistance et de fatigue horizontale et verticale des tables sont plutôt rassurants. Mais la qualité de la finition des produits, notamment des plateaux est insuffisante : arêtes saillantes du plateau en métal, crans de crémaillères pas assez profonds... De même, le laboratoire a constaté que de nombreuses planches à repasser n’étaient pas suffisamment stables.
Autre point noir : la présence de consignes de sécurité est rare et, lorsqu’elles existent, il n’est pas souvent précisé si la table est destinée à recevoir un fer ou si elle peut supporter une centrale vapeur. Or, ces dernières peuvent peser jusqu’à 7 kilos.
 
Si les fabricants, avant leur mise sur le marché, sont tenus de vérifier la stabilité des tables, leur résistance aux charges et leurs finitions, ils n’ont pas l’obligation de tester la fiabilité de leur système de réglage en hauteur et de vérouillage/dévérouillage.
La CSC insiste donc sur la nécessité d’effectuer les indispensables contrôles afin de vérifier que ces équipements respectent bien la Directive sur la sécurité générale des produits.
Il est également urgent d’engager des travaux de normalisation pour fixer des obligations sur l’adéquation de la planche avec le mode de repassage envisagé, sur l’usure des pièces (notamment au niveau des crémaillères et des soudures) et sur l’efficacité des systèmes de réglage.
 
Par ailleurs, la CSC recommande aux fabricants de joindre au produit une notice d’utilisation complète et d’apposer un marquage pérenne sur la planche en indiquant sa destination (fer ou centrale vapeur). Il leur revient également de s’assurer que le dispositif de fixation ne peut être actionné de manière accidentelle.
La CSC invite les distributeurs et les importateurs à imposer à leurs fournisseurs des cahiers des charges stricts et à se donner les moyens de contrôler la sécurité des produits.
 
Quant au consommateur, s’il utilise une centrale vapeur, il doit s’assurer que sa table est suffisamment solide et stable pour en supporter une. Il ne faut jamais utiliser le levier de réglage lorsque le fer ou la centrale vapeur sont posés sur le plateau.
Enfin, les adultes doivent éloigner les enfants pendant qu’ils repassent pour éviter qu’ils ne déstabilisent la table ou ne se coincent les doigts en actionnant de façon accidentelle son système de réglage.